Tableau de bord City of Lies

Cacher ces publicités en se connectant.

1122, Ryoko Owari.

Les personnages sont devenus des apprentis magistrats d'émeraude suite au scénario précédent. Afin de devenir magistrats en titre, ils sont envoyés au service d'un magistrat d'émeraude en poste, pour formation jusqu'à ce que ce dernier les déclare aptes. Ils sont nommés au service de Ashidaka Naritoki, en poste à Ryoko Owari Toshi.

Les personnages voyagent jusqu'à la cité et sont époustouflés de voir cette ville immense enserrée dans un écrin magnifique de fleurs rouge sang : les champs de pavot qui font la fortune de la ville. Ils passent les contrôles à l'entrée de la ville et se dirigent, via le quartier des temples, jusqu'à la résidence de la magistrature. Ils apprennent alors le décès, il y a 4 jours, de Ashidaka Naritoki, de la bouche d'un éta qui le servait et a pratiqué les autopsies.

Il est mort dans son palanquin incendié, près de la Petite Porte. Des hommes ont mis le feu au Palanquin, qui s'est enflammé très rapidement (pour un jour de pluie - probablement une substance inflammable). Ils l'ont ensuite poignardé à travers les parois. Son garde du corps, Parler Vrai, a été d'abord aveuglé avec du vinaigre - pour l'empêcher de lire ses parchemins de sort - avant d'être poignardé à plusieurs reprises.

Les personnages se rafraîchissent de leur voyage pendant que leurs serviteurs préparent leurs affaires. Durant ce laps de temps, ils reçoivent deux lettres. Les deux sont des invitations à venir se présenter. L'une émane de la gouverneure de Ryoko Owari, la Scorpion Shosuro Hyobu. L'autre du Daimyo local du second groupe politique de la ville, le clan Licorne mené par Ide Baranato. Après discussion, les PJs rédigent une lettre ampoulée où ils expliquent au Licorne que la préséance veut qu'ils rendent visite à la gouverneure et, donc, qu'il serait préférable de reporter leur entrevue à une date ultérieure de son choix. Ils se rendent chez Shosuro Hyobu.

Ils sont reçus dans une grande pièce à peine éclairée par quelques lanternes de papier, ce qui empêche de percevoir les murs, donnant un effet d'immensité à la pièce. Shosuro Hyobu, avec la présence de son fils Jocho, finit par les rejoindre dans la pièce pour une sorte d'apéro dinatoire/thé formel. Elle leur apprend qu'elle a obtenu leur nomination au titre de Magistrat d'Emeraude, pleines fonctions, car sa ville ne saurait rester sans véritable représentant de l'autorité impériale ne serait-ce qu'un jour de plus. Shosuro Jocho est le chef de la Garde Tonnerre, un groupe de samurai à cheval chargé du maintien de l'ordre dans la ville (mode flic municipaux/CRS). Il est à visage découvert, beau gosse et, étonnamment sincère quand il s'adresse au PJ Mante pour lui dire que la Garde Tonnerre ne fait de tri dans ses membres que par la compétence et qu'il respecte la nomination du PJ au titre de magistrat.

En fin de soirée, ils se rendent à la Petite Porte pour voir le lieu de l'assassinat. Cette porte extrêmement étroite, gardée mollement par des Gardes Tonnerre qui s'ennuient et sont très souvent relevés ou absents, est le point de sortie vers le quai où les nobles de la ville prennent une barque pour se rendre au quartier des plaisirs. Ce quai est surveillé par un heimin muet, choisi pour son efficacité maximale et sa curiosité minimale. Il gère quelques hommes pour se faire aider. Ils font que la viande saoule qui revient de l'île, armée, ne se tape pas dessus. Ils n'ont pas vu grand chose, le meurtre ayant eu lieu de l'autre côté de la porte. Les PJs remarquent un étrange personnage en vadrouille dans la rue de l'autre côté de cette porte. Un homme habillé de vêtements décorés de flammes passe de maison en maison. Hitoshi est le chef des Kajinin de la Petite Porte (pompiers). Le soir de l'assassinat, ses hommes sont arrivés trop tard pour sauver le magistrat mais ont pu empêcher que le feu se propage aux maisons autour. Il explique qu'avec le temps humide, le palanquin n'aurait pas dû brûler aussi vite. La porte en était bloquée par une barre.

A ce moment là, un cri étouffé résonne dans une rue adjacente. Dans cette ruelle entourée de hauts murs aveugles, un samurai scorpion est mort, le ventre percé de son propre wakizashi, piqué comme un papillon sur une planche. Hitoshi aide les PJ à fouiller le corps. Le wakizashi est bien le sien. L'homme pue le saké à 5 mètres et a des traces de maquillage de geisha sur le visage. Sa bourse est là, il ne s'agit probablement pas d'un vol. Ses papiers d'identité le nomment Yogo Saburo. Les PJs font appeler Sourcil (l'éta qui pratique les autopsies) et quelques yoriki pour interroger le voisinage. Un yoriki demande si les magistrats veulent savoir si des gens ont vu des choses ou bien trouver quelqu'un qui déclarera avoir vu quelque chose. Les PJs se calent sur la première option.

Fin de la session.

Les 20 premières minutes de la session avant qu'on mette fin à l'enregistrement parce qu'un joueur avait trop d'écho.

Récemment modifié

Kuni
greuh il y a 7 mois
Ryoko Owari Toshi
greuh il y a 7 mois
Mura Nish Chushin
greuh il y a 7 mois
Rokugan
greuh il y a 7 mois
Shosuro Sanzo
greuh il y a 7 mois
Hoji
greuh il y a 7 mois
MJ
greuh il y a 7 mois
Yoritomo
greuh il y a 8 mois
Meurtre de Yogo Saburo
greuh il y a 8 mois